top of page

Souvenirs d'un gardien de camp

En 1962 Sergeï Dovlatov prit ses fonctions de garde dans le camp à régime spécial d’Oust-Vymsk, au Kazakhstan, un camp de prisonniers de droit commun. Dans une atmosphère multi-ethnique où les rôles principaux se redistribuent entre simples soldats, gradés et prisonniers en tout genre, l’auteur relate les événements qui accompagnent la vie du camp, sous la forme d’épisodes singuliers. La zone est un témoignage romancé du monde concentrationnaire, de son langage et de ses lois propres.
Tout en maniant l’ironie, qui caractérisera son style dans ses écrits postérieurs, Dovlatov relate la violence et l’amour, l’absurdité et la loi, dans un univers où la parole, à l’instar de la langue littéraire, demeure peut-être l’unique moyen de transformer la réalité du camp.

La zone est le premier livre de Dovlatov qui tentera vainement de le faire publier en URSS et devra attendre d’émigrer aux États-Unis, où il sera publié en 1982. Il décide alors de jalonner son texte de «lettres à l’éditeur» pour expliquer clairement sa vision des camps et défendre la singularité de son point de vue.

La zone - Sergueï Dovlatov

14,00 €Prix
TVA Incluse
  • Editions La Baconniere, 2019, 190 p. 

    Traduit par Christine Zeytounian-Beloüs

    978-2-889600-08-3

Articles similaires