top of page

À propos de l'invasion de l'Ukraine par la Fédération de Russie

Dernière mise à jour : 10 oct. 2022

Communiqué de presse du centre culturel :

Pressentant les futurs conflits qui se dessinaient entre les diverses entités de ce qui était encore l’Union Soviétique, Soljénitsyne écrivait en 1981 :


“Dans le sentiment de mon cœur, il n’y a pas de place pour un conflit russo-ukrainien et si, Dieu nous en préserve, nous arrivons à cette extrémité, je peux dire : jamais, en aucune circonstance, je n’irai moi-même participer à un affrontement russo-ukrainien, ni ne laisserai mes fils y prendre part, quels que soient les efforts déployés par des têtes démentes pour nous y entraîner.” (Lettre d’avril 1981, en réponse à une invitation à une conférence sur les relations russo-ukrainiennes à Toronto)

Certes, ces mots sans appel n’épuisent pas les déclarations d’Alexandre Soljénitsyne concernant l’Ukraine. Elles en sont néanmoins le fondement et l’arrière-fond permanent et inaliénable, sa conviction la plus profonde et la plus intime, l’expression de sa conscience russe et chrétienne, le « sentiment de son cœur ».


L’agression contre l’Ukraine conduite aujourd’hui par les autorités de la Fédération de la Russie est un crime contre-nature et une folie. Elle entraîne déjà et entraînera encore de terribles souffrances et d’innombrables victimes. Nous ne pouvons que nous incliner devant le courage des Ukrainiens et dire notre pleine solidarité avec le peuple et la nation ukrainienne. Nous formons le vœu que ces souffrances cessent au plus vite et qu’elles laissent place au développement d’une nation Ukrainienne libre, prospère et démocratique, un des piliers de l’Europe de demain.


Pour la Russie, elle aussi grande nation européenne, cette agression injustifiée contre un pays voisin est une tragédie. Il est difficile d’entrevoir aujourd’hui une issue à l’impasse où s’est enfermé le régime actuel, dans laquelle il entraîne le pays tout entier. Nous gardons cependant l’espoir que ces événements tragiques ne sont que le dernier soubresaut du mirage totalitaire, que la Russie parviendra à secouer ses démons, qu’elle saura revenir dans le concert des nations et s’engager sur la voie de la construction d’un Etat de droit, en paix avec ses voisins.


Toute l'équipe du centre culturel Alexandre Soljenitsyne, le 28 Février 2022.

3 commentaires

3 Comments


Bonjour, à tous ceux que, comme moi, cette guerre a plongés pour longtemps dans une grande tristesse, je voudrais dire, même devant ces hommes qui tombent chaque jour sous nos yeux, combien je crois encore à la paix. Seule la négociation y mènera.

Like

Cette guerre fratricide est un scandale, Alexandre Soljenitsyne, dans sa clairvoyance l'avait pressentie, la craignait, pour les deux parties (et même au-delà...). Que la Paix revienne, que ces souffrances inutiles soient derrière nous, le vite possible.

Like

Je souscris entièrement à votre texte.

Olga Pichon

Like
bottom of page