Hommage aux Derniers regards de Madeleine Melot

Nous sommes dans le vertige. Vertige quand ce qu’il y a de plus précieux dans l’homme, son ouverture vers la hauteur, cette béance muette qui le rend capable de Dieu, qui le fait image de Dieu, se trouve dévoyé, faussé, devient prétexte au crime. Vertige quand le visage humain, trace visible de cette Présence invisible, est traité comme on traite les choses, n’est plus adressé à un autre visage, n’est plus qu’un peu de chair exposée nue à une puissance aveugle.

Tableaux de l'exposition "Derniers Regards, le communisme par balles" au Centre culturel Alexandre Soljenitsyne.
Tableaux de l'exposition "Derniers Regards, le communisme par balles" au Centre culturel Alexandre Soljenitsyne.
<