top of page

Gingko éditeurs, 2020, traduction, notes et préface Alain Préchac

Sur son lit de mort, une riche dame dévoile à son gendre « Hippolyte Matvieïévitch Vorobianinov» qu'elle a caché ses diamants dans l'un des douze sièges de son ancienne maison, réquisitionnée depuis. Problème : celles-ci ont été vendues. L’information tombe dans l’oreille d’un personnage rusé et haut-en-couleurs, Ostap Bender, auto-proclamé «le grand combinateur», qui va proposer à l’aristocrate déchu de retrouver les chaises avec lui. Les «héros « se lancent donc à la poursuite de douze chaises et traversent pour cela une bonne partie de l'Union soviétique. Ce qui permet au roman de livrer une satire féroce et hilarante de l'époque, des absurdités et aberrations rythmant le quotidien du citoyen soviétique. Les années vingt, celles de la famine, mais également des possibilités d’enrichissement pour certains hommes d’affaires peu scrupuleux (en cela, on peut les comparer aux années 90 si chaotiques en Russie). l’URSS de la NEP «Nouvelle Politique Economique», retour fragile à un capitalisme «très contrôlé», qui sombrera avec l’avènement de Staline...

Les 12 chaises - Ilf et Pétrov

23,00 €Prix
TVA Incluse