Daniil Harms (1906-1942) a écrit des proses et des poèmes, dont deux ou trois seulement ont été publiés de son vivant. Victime, comme la plupart de ses amis de la terreur stalinienne, il a été un homme libre.

Ses textes, miraculés, ont été sauvés dans un immeuble en ruines pendant le blocus de Léningrad. Peu à peu diffusés en copies clandestines, ils sont devenus, tout absurdes qu’ils paraissent, les représentations les plus fidèles de leur époque — celle d’un monde d’une violence absolue, sans aucune pitié, sans aucune empathie, où toute vie ne tient que de l’anecdote et l’anecdote devient métaphysique.

On m’a souvent demandé de publier les traductions réunies dans ce livre et très régulièrement jouées sur scène. Les éditions Mesures m’offrent la possibilité de faire connaître ces textes qui sont non seulement des exercices de résistance par l’humour mais des matériaux de théâtre hors du commun.

A. M.

Traduction, préface et notes d’André Markowicz

Editions Mesures, 264 p. 

Le tirage de Poèmes et Proses de Daniil Harms, achevé d’imprimer sur Munken pure rough en avril 2020 sur les presses de Média Graphic à Rennes pour le compte des Éditions Mesures, a été limité à cinq cents exemplaires numérotés de 1 à 500 signés par le traducteur.

Poèmes et Proses - Daniil Harms

24,00 €Prix