Pâques en URSS

Dans un billet précédent, j’ai raconté ma première Pâque russe en 1968. Puis je suis revenu en URSS avec ma famille en 1974, cette fois à l’ambassade de France, pour quelques années.

Ma femme, Suissesse, également russisante, avait elle-même déjà séjourné auparavant pendant trois ans à Moscou. Elle s’était rendue très souvent à Zagorsk (qui a repris aujourd’hui son ancien nom de Serguiev-Possad) pour se mêler aux pèlerins et pèlerines qui vénéraient la châsse de saint-Serge au chant continu de l’acathiste dans l’église de la Trinité. Elle prenait le train de banlieue, l’« élektritchka », bien que les étrangers ne fussent autorisés à se rendre à Zagorsk que par la route. Elle ne manquait pas la fête de la Saint-Serge le 18 juillet et, à plusieurs reprises, elle avait passé la nuit avec les pèler